Comment réduire le taux de rebond de votre site web

Vous avez passé un nombre incalculable d’heures à créer votre site web et en regardant les statistiques de visiteurs, voilà que vous remarquez que le taux de rebond de celui-ci est très élevé. Cette situation peut s’avérer très frustrante car le but d’un site est bien sûr de capter les visiteurs pour qu’ils visitent plusieurs de ses pages. Heureusement, des solutions existent pour réduire ce taux de rebond (mieux connu sous le nom de bounce rate).

Voici 5 façons de réduire son taux de rebond

Pourquoi les gens quittent-ils? Voilà la question qu’il faut se poser lorsque vient le temps d’évaluer les raisons qui entraînent ce taux de rebond élevé.

1) Mieux cibler le contenu

Plusieurs outils vous aideront à mieux comprendre ce qui intéresse vos visiteurs. On parle notamment de Google Analytics, de Keyword planner ou de heat maps. Ces outils permettent de voir des statistiques d’utilisation très détaillés. Dans le cas des heat maps, vous pourrez même savoir où les gens se sont attardés et où ils ont posé leur curseur sur la page. Le keyword planner aide quant à lui à savoir qu’est-ce que les gens écrivent dans leurs requêtes de recherche. En consultant cet outil, vous pourrez mieux comprendre quel type de vocabulaire utiliser pour répondre aux attentes des visiteurs qui atterrissent sur votre site.

2) Proposer d’autres contenus qui pourraient les intéresser

Si la personne pense avoir trouvé tout le contenu qui pourrait lui être utile sur le site en question, elle quittera rapidement. Toutefois, en lui proposant d’autre contenu pertinent, elle aura davantage tendance à rester. Lorsqu’il s’agit d’un article, il est donc recommandé de placer des références vers des articles similaires. Les liens internes peuvent aussi être très utiles s’ils sont bien mis en valeur.

3) Travailler sur l’aspect esthétique du site

Les gens sont très visuels et de ce fait, ils sont sensibles à l’apparence du site qu’ils visitent. Il est important que toutes les pages soient conçues en réfléchissant à l’aspect esthétique. Lorsque le site est beau, les gens y passeront plus de temps. Idéalement, le site contient des images et des éléments dynamiques. Toutefois, il ne faut pas exagérer car une page surchargée aura aussi un effet repoussoir pour le visiteur.

4) Améliorer la vitesse de chargement

Les gens ont très peu de patience envers les sites web. Dès qu’une page prend quelques secondes à apparaître, ils se frustrent et peuvent même aller jusqu’à quitter. Veillez donc à vous assurer que la vitesse de chargement des pages soit optimisée au maximum. Il est bien sûr question du serveur sur lequel est hébergé le site, mais quelques actions très simples peuvent aussi faire la différence, dont la taille des images.

5) Rajouter des appels à l’action

Les « call-to-action » servent à indiquer aux gens quoi faire. En effet, les personnes qui visitent des sites internet sont très sensibles à ces appels. Souvent, ils ont tendance à obéir à ces suggestions car elles atteignent leur subconscient. « Cliquez-ici », « remplissez ce formulaire » et « appelez-nous » sont tous des formules qui ont fait leurs preuves.
Pour plus de conseils sur le marketing web et les sites internet, consultez le blogue de B2BQuotes.com

Le e-commerce : les opportunités et les menaces

En 2017, un des meilleures façons d’investir son argent reste encore le e-commerce. En effet, internet regorge d’opportunités qui ne demandent qu’a être saisies. Par exemple, une boutique en ligne peut désormais être plus rentable qu’un vrai magasin. Cependant, tout n’est pas rose. C’est-à-dire qu’il y a des personnes qui exploitent les failles pour miner les activités en ligne. On peut prendre l’exemple des hackers qui arrivent à voler les numéros et les mots de passe des comptes bancaires. C’est très inquiétant puisque cela peut faire effondrer l’activité des ventes en ligne.
Comment donc éradiquer ces menaces ?
il existe plusieurs moyens, comme le cryptage des informations ou encore le fait de passer par un prestataire de sécurisation de vos paiements. Car il faut le savoir l’erreur est souvent humaine

De trop grosses failles sur les transactions en ligne

Même si l’on est très méticuleux, on peut toujours être victime d’un malware. Il s’agit d’un petit logiciel qui est implémenté à votre insu et qui collecte les informations importantes. Des personnes malintentionnées pourront donc avoir connaissance de certains dossiers de votre vie privée. Même les plus grandes banques peuvent être prises au piège par les systèmes de plus en plus ingénieux des hackers. Cela ne semble pas s’arranger, car on a constaté que de plus en plus d’attaques se sont produites depuis ces derniers mois. Bien que de nouveaux mécanismes de cryptages soient apparus pour une meilleure sécurisation des flux d’argents dématérialisés les spécialistes sont forcés de constater que l’on est encore loin d’avoir les ressources adéquates pour faire face à l’adresse de certains génies de l’informatique. On est même en droit de se demander si un jour on trouvera la solution de paiement e-commerce ultime.

Un incontournable dans les transactions en ligne

La dématérialisation des monnaies est une petite révolution dans le mode de paiement. Il n’est plus utile de trimballer des liquidités pour payer ses factures ou ses achats. Cependant, dans les transactions en ligne, il existe toujours des hackers qui essayeront de voler vos données bancaires. Pour se prémunir de ces agissements, bluepaid solution de paiement e-commerce. dispose d’un système de défense pour les encaissements et les paiements sur le web.
Mais comment ça marche ?
En premier lieu, le système de paiement en ligne sera codé, c’est donc presque impossible pour une personne de déchiffrer les flux d’informations sur un virement en ligne. Un système sophistiqué permet de ne pas garder la moindre trace des données bancaires et personnelles. De plus c’est un système moins répandu que Paypal donc également moins attaqué aussi.

5 conseils pour préserver la santé des batteries de vos smartphones

Bien souvent, les batteries de nos téléphones se retrouvent mises à rude épreuve et finissent par s’user très vite. Retrouvez ici quelques petites astuces pour les conserver plus longtemps.

Initialisez une nouvelle batterie

Il est recommandé de débuter l’initialisation d’un nouveau smartphone par quelques heures de charge. Certains types de batteries nécessitent une charge complète avant leur première utilisation pour pouvoir en tirer le meilleur. Pour les batteries Lithium-ion (Li-Ion), la première charge doit durer 6 heures alors que pour celles au Nickel-Cadmium (Ni-Cd), elle devrait être de 16 heures. De plus, les batteries de type Ni-Cd devraient passer par 2 à 4 cycles de charges/décharges complètes, pour encore plus de durabilité.

Ne laissez pas charger votre téléphone la nuit

Il faut éviter de laisser branchée une batterie Lithium-Ion lorsqu’elle est déjà chargée. Laisser une batterie de ce type longtemps à la charge alors qu’elle est déjà pleine contribue à l’endommager, en particulier si elle est chaude ou que vous l’utilisez intensément. Pour éviter ce problème, la majorité des téléphones coupent automatiquement la charge dès que la batterie est à son maximum. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas le faire vous-même.

Chargez votre téléphone dès que vous le pouvez

Les batteries Li-Ion sont également vulnérables aux cycles de charge complets. Il sera donc préférable de les charger dès que possible, avant qu’elles ne soient trop faibles. Vous pourrez ainsi les charger moins longtemps tout en les préservant sur le long terme.

Si votre batterie débloque, faites un cycle complet

Il y a cependant un cas où l’on doit faire un cycle de charge complet. Lorsque l’indicateur de charge est mal calibré, et que le téléphone s’éteint sans prévenir. Dans ces cas-là, une décharge suivie d’une charge complète suffit généralement à résoudre le problème. Par précaution, faites aussi un tour dans les paramètres de vos applications, pour vérifier leur consommation en énergie.

Éteignez le rétroéclairage votre téléphone

Le rétroéclairage de votre écran vous facilite l’utilisation dans les endroits lumineux comme en extérieur. Mais c’est aussi l’une les fonctionnalités les plus gourmandes en énergie, pour un smartphone. Si vous n’en avez pas besoin sur le moment, le désactiver vous permettra d’économiser votre batterie. La plupart des smartphones offrent plusieurs options de contrôle d’éclairage, allant de l’intensité, au temps d’utilisation. Il est même possible d’activer un éclairage adaptatif, qui ajuste automatiquement la luminosité de l’écran en fonction de l’éclairage extérieur.

Les réelles possibilités des imprimantes 3D

L’impression 3D est le terme utilisé couramment pour parler d’impression additive, c’est à dire que l’objet à reproduire va être créé couche par couche.

En premier lieu, un opérateur dessine l’objet sur un écran, et le fichier obtenu est envoyé vers l’imprimante, qui va le découper en tranche, puis retranscrire ces tranches une par une ensuite.

Les applications possibles dans l’industrie sont de plus en plus larges, passant de la production de simples pièces mécaniques, à la conception de voitures,d’avions, etc…

Elles permettent également la création de plaques signalétiques de plus en plus élaborées.

Lire la suite

3 projets majeurs écrits en C

Le C, comme le PHP, est un langage de programmation impératif, qui a été conçu à l’origine pour la programmation système.

En effet, son utilisation première a été de réécrire le noyau du système UNIX.
Il est depuis devenu une référence en langage de programmation, notamment au niveau de la puissance de calcul. De nombreux langages en découlent et en reprennent de nombreux aspects, comme le JAVA, le C++ ou le PHP.

Lire la suite